Un total de huit résidences de soins de longue durée ont avisé le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) de Centre-Toronto qu’elles prévoyaient déménager à l’extérieur de la ville. Six autres envisagent aussi cette option.
Le RLISS, une agence du ministère de la Santé, refuse d’identifier les centres en question.

Ces résidences dénoncent les coûts trop élevés pour apporter les modifications nécessaires à leurs établissements afin de respecter les nouvelles règles. Ces règles interdisent par exemple les chambres avec plus de deux résidents.

LeGuide sur l’aménagement des foyers de soins de longue duréeprévoit aussi de nouvelles normes quand à la grandeur des chambres et des salles de bain, à l’emplacement des fenêtres et aux accès à l’extérieur, entre autres.

Le ministère de la Santé offre des subventions pour aider à payer les coûts de construction, mais elles ne suffisent pas pour les établissements de Toronto, dit Candace Chartier, de l’Association des centres de soins longue durée de l’Ontario.

Lire la suite sur ICI Toronto.